La route du Flamenco en Andalousie


La route du Flamenco en Andalousie - 8 jours

base double

2249 € Par personne
  • Premier départ le 10/10/2022
  • Dernier départ le 10/10/2022
  • Réservation au plus tard le 10/10/2022

L’origine du flamenco est un mystère étant donné que l’Andalousie a été, historiquement, un véritable carrefour de cultures. Quelques théoriciens signalent que cet art provient des chants monocordes islamiques. D’autres disent que ses racines se trouvent dans les mélodies psaumodiales propres des juifs, inspirées à leur tour du chant byzantin. D’autres spécialistes situent le chant flamenco très près des systèmes musicaux hindous, en se basant sur le fait que les gitans – peuple nomade qui provenait précisément de l’Inde – lors de leur dispersion en Europe, exportèrent ce chant à la Péninsule Ibérique au XVème siècle.

Quelle qu’elle soit son origine, le flamenco, également connu comme cante jondo (chant jondo) ou cante grande (grand chant), est l’expression la plus représentative du folklore de l’Andalousie. Sa popularité augmenta au XVIIIème siècle, moment où, à partir de la copla (Chanson populaire), surgissent quelques-uns uns des différents styles arrivés jusqu’à nos jours. Quelques années plus tard, le flamenco acquit une forte renommée et furent crées les Cafés Cantantes (Cafés Chanteurs), des locaux où le chant était public, avec des interventions en direct. Ceci implique la première lueur de professionnalisation, où le flamenco est pris comme un genre musical.

Le flamenco a toujours été identifié comme un art du peuple.

JOUR 1 – 10.10.22: Bruxelles – Aéroport de Malaga-Costa del sol

Vol de Bruxelles vers Malaga

Accueil du groupe à l´aéroport de Malaga

Transfert sur la Costa del Sol

Dîner et logement sur la Costa del Sol, hôtel Hôtel Cervantes 4*

JOUR 2 – 11.10.22 : Costa del Sol- Grenade

Petit déjeuner à l´hôtel

Départ vers Grenade

Certains membres liés à la littéraire Génération du 27 s’inquiétèrent lorsque le flamenco commença à s’éloigner du peuple et semblait avoir des nuances de commercialisation, et commençait à perdre l’essence. De grandes figures de la culture, guidés par le poète et dramaturge grenadin Federico García Lorca et le compositeur Manuel de Falla, organisèrent le premier concours du chant flamenco, célébré à Grenade en 1922. Les participants devaient être des inconnus, ce concours constitue un point de départ pour le futur du flamenco et il eut lieu précisément à Grenade, une province qui joue un rôle concluant dans l’histoire du Grand Chant. De fait, aux grottes du Sacromonte surgit un style qui dégageait du caractère jusqu’au bout des ongles et qui survit encore aujourd’hui : la zambra. Grenade est sans doute un des principaux référents du flamenco en Espagne et, concrètement, le Sacromonte est un de ses berceaux. Ce quartier gitan est l’épicentre de ce que les experts appellent la jondura et le duende (charme), et on y situe l’origine de la zambra, une fête du chant et de la danse du flamenco qui se remonte au XVIème siècle et, concrètement aux rituels nuptiaux des mauresques de la ville.Les zambras s’étendirent le long du chemin du Sacromonte, parmi les figuiers de Barbarie, les cactus et les plantes d’Aloe vera. La première dont on a connaissance fut guidée par María Gracia Cortés Campos, vers 1870. Les zambras, de constitution familière, était un spectacle formé par des bailaores (danseurs), musiciens, jaleo et palmas (battements des mains).Cependant, à Grenade se sont développés d’autres styles du chant, tels que les connus fandangos de Frasquito ‘Yerbabuena’, la soleá de ‘Graná’, puis la granaína (grenadine) et media granaína (demie – grenadine), créées toutes les deux par le maître Antonio Chacón. Il ne faut pas oublier non plus le tango de ‘Graná’, une singulière variante caractérisée par sa gravité tonale et son rythme ralenti.

Visite du quartier de l´Albacin et du Sacromente avec guide local : entrée incluse aux  grottes du Sacromonte

Malgré à ce que la présence de l’essence du flamenco se trouve le long et large de toute la province, c’est à la capitale où le cante jondo est le plus senti. Les quartiers du Sacromonte et de l’Albaicín se situent comme de véritables « Mecques » où il convient faire le pèlerinage pour s’imprégner d’arts si vénérés comme la roa ou la zambra.

L’image du Sacromonte est peut-être la plus authentique du flamenco : des grottes pleines de personnes qui admirent l’art de la danse, surtout lazambra, qui est le nom générique avec lequel on parle des spectacles que réalisent les gitans dans les grottes du Sacromonte puis aux salles où ils sont célébrés.

Au contraire, l’Albaicín offre un autre visage du flamenco : on y trouve la prédominance des peñas flamencas (associations de flamenco), telles que celle de la Platería, la doyenne de notre pays. On peut y profiter assidûment de récitals flamencos. En plus, à l’Albaicín, de nombreux artistes célèbres comme Enrique Morente, Juan Carmona ou la saga des Montoya se réunissent aux bistrots, comme celui de Jaime el Parrón. Dans ce quartier on célèbre aussi le Festival de Flamenco de l’Albaicín.

Déjeuner à grenade

Dîner et Show flamenco dans un grotte : inclus

Logement à Grenade, hôtel Gran Hôtel Luna de Granada 4*

JOUR 3 – 12.10.20 : Grenade

Petit déjeuner à l´hôtel

Visite guidée de Grenade (avec guide local) : Entrée incluse à l’Alhambra

Alhambra-Generalife, Palais de Charles v et Alcazaba

Déjeuner à l´hôtel

Après midi libre

Dîner et logement à Grenade, hôtel Gran Hôtel Luna de Granada 4*

JOUR 4 – 13.10.20 : Grenade – Cordoue

Petit déjeuner à l´hôtel

Départ vers Cordoue

Visite guidée de centre de Flamenco Fosforito avec guide local : entrée incluse

Le Fosforito Flamenco Center est un espace multidisciplinaire dédié à la diffusion du flamenco et de la figure du chanteur Antonio Fernández ‘Fosforito’ promu par la ville de Cordoue. Son siège social est situé sur la Plaza del Potro, en particulier dans les locaux de l’ancienne Posada del Potro, une maison de corral du XVe siècle déclarée monument artistique. Après sa réhabilitation, la Posada del Potro conserve son intérieur presque intact. Le patio et les écuries, la haute galerie, avec ses balustrades, ses supports et sa toiture en bois, et ses petites pièces, sont restés presque intacts en six cents ans. Cette auberge, universellement populaire, a servi d’inspiration tout au long de son histoire à des écrivains tels que Francisco de Quevedo ou Miguel de Cervantes, qui le mentionne dans son célèbre roman «El Quijote».

Déjeuner à Cordoue

Visite guidée de Cordoue (avec guide local) : Entrée incluse à la Mosquée –Cathédrale

Pont romain, Mosquée -Cathédrale, Quartier juif.

Dîner et logement à Cordoue, hôtel Hôtel Exe ciudad de Cordoba 4*

JOUR 5 – 14.10.20 : Cordoue – Séville

Petit déjeuner à l´hôtel

Départ vers Séville

Visite guidée du Quartier de Triana avec guide local

Triana, quartier de marins et de potiers, est aussi le berceau du flamenco. Sur la place del Altozano s’élève un monument en l’honneur de Juan Belmonte, figure célèbre de la tauromachie. Ne manquez pas la rue Betis, façade de Triana sur le Guadalquivir et, dans la rue Pureza, la chapelle des Marins et sa statue de la Vierge de l’Espérance de Triana, l’une des plus vénérées de Séville. Le quartier, devenu peu à peu un lieu à la mode, est idéal pour le tapeo, la tournée des bars à tapas

Visite du musée du Flamenco à Séville avec guide local : entrée incluse

Déjeuner à Séville

Visite guidée de Séville (avec guide local) : Entrée incluse à la Cathédrale

Giralda-cathédrale, quartier de Santa Cruz, parc de Marie Louise, place d’Espagne.

Diner et logement à Séville, hôtel Hôtel NH Catalonia Giralda 4*

(Possibilité en supplément d´assister à une soirée Flamenco)

JOUR 6 – 15.10.20 : Séville – Jerez – Cadix

Petit déjeuner à l´hôtel

Départ vers  Cadix et Jerez

Il est admis par les connaisseurs que le flamenco, dans son état le plus pur, est concentré en Basse Andalousie, entre les provinces de Séville et Cadix étant Jerez, « Los Puertos », Puerto de Santa María et Puerto Real, et la ville de Cadix, ses foyers les plus actifs et les plus importants, la province de Cadix, privilégiée pour les amateurs de chant, de danse et de grattage de la guitare, est une étape fondamentale dans les itinéraires du flamenco, l’expression artistique qui caractérise l’Andalousie. Sur cette terre, forger des chansons « alegrías », « petenera », « tanguillos », « cantiñas », « mirabrás », « bulería », « romeras », et la création de « tangos » et qui est le berceau des grands interprètes , chanteurs, danseurs et guitaristes, l’héritage du flamenco se manifeste comme un élément culturel, social et esthétique intimement lié aux foires et aux rassemblements festifs, même familiaux, et qui est également proposé dans de nombreux festivals, clubs, rassemblements, tablaos et sociétés qui Ils favorisent leur diffusion et permettent leur connaissance et leur plaisir San Fernando a vu naître Camarón de la Isla et Sara Baras, Chipiona à Rocío Jurado. Sanlúcar est Manolo Sanlúcar et Paco de Lucía de Algeciras. Et à Jerez, de grands professeurs, José Mercé, la Paquera de Jerez, Manuel Morao, Lola Flores, entre autres. Et à Cadix, Chano Lobato, Pericón de Cádiz, Beni et Rancapino et bien d’autres grands noms de cette province.

Visite du centre Andalous du Flamenco avec guide local : inclus

Visite d´une cave à vin à Jerez : inclus

Déjeuner à la Blanca Palomas

Continuation vers Cadix

Visite guidée Panoramique de Cadix

la  route de Camaron

Sa statue ,le centre de Vargas, église San Fernando et la Peña Flamenco de Camaron et la maison natal (Extérieure)

Camarón de la Isla est un nom essentiel pour comprendre le cante jondo de la seconde moitié du XXe siècle. Il est considéré comme l'un des meilleurs chanteurs de flamenco de tous les temps et, de l'avis de beaucoup, un révolutionnaire du chant qui a contribué, avec Enrique Morente, 
à la renaissance d'un genre qui traversait une grave crise, le transformant de l'intérieur, tout en respectant Ses essences les plus authentiques.
Sa figure, qui a franchi les frontières du flamenco, ainsi que sa mort prématurée et les échantillons de son art qui ont été enregistrés ont conduit à la création d'une légende autour de sa personne qui s'est propagée à travers le monde.

Dîner et logement région de Cadix, hôtel Exe Guadalete 4*

JOUR 7 – 16.10.20 : Cadix – Ronda – Costa de Sol

Petit déjeuner à l´hôtel

Départ vers Ronda

Déjeuner à Ronda

Visite guidée de Ronda (avec guide local) : Entrées aux Arènes

Tajo, Arènes

Continuation vers la Costa Del Sol

Dîner et show flamenco au Tablao Albacin a Malaga : inclus

e logement sur la Costa del Sol, hôtel

Hôtel Cervantes 4*

JOUR 8 – 17.10.20 : Costa del Sol –Malaga -Aéroport de Malaga

Petit déjeuner à l´hôtel

Transfert à l´aéroport de Malaga

Assistance à l´aéroport de Malaga

Vol vers Bruxelles

Prix par personne
• En chambre double 2.249€
• En chambre single 2.569€
* Groupe de 20 lecteurs max.

Le prix comprend:
• Les vols Bruxelles – Malaga aller-retour en
classe économique.
• Les taxes d’aéroport et de sécurité connues
au moment de la réservation
• Tous les transferts mentionnés au programme
en autocar confortable.
• Le logement dans les hôtels proposés (ou
similaires) sur base d’une chambre double
ou individuelle, petit-déjeuner inclus.
• Tous les repas mentionnés au programme,
boissons incluses (- ¼ de vin + ¼ d ́eau
minérale inclus aux repas)
• Les visites des villes indiquées avec guides
locaux certifiés et entrées aux monuments
mentionnés
• L’accompagnement culturel par Joëlle
Strauss, votre guide et conférencière
• Un guide accompagnateur francophone tout
le séjour

Le prix ne comprend pas:
• Les dépenses personnelles et boissons autres
que celles mentionnées ci-dessus.
• Les assurances voyages : annulation et
assistance-rapatriement (Touring), nous
consulter à ce sujet.
• Tout ce qui n’est pas repris dans la rubrique «
ce prix comprend »

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.